ACADEMIE NATIONALE DE COMMUNICATIONS D’ODESSA

Au point de vue des deux siècles précédents, le télégraphe était le moyen général de la communication électrique.

En 1900, des cours de mécanique télégraphique ont été ouverts à Odessa pour la formation des techniciens dans le sud de la Russie. Les cours ont été logés dans la rue Staroportofrankovskaya, 16.

La première séance du comité de district d’Odessa a eu lieu dans le bâtiment des cours. V.F. Didrikhson, un conférencier éminent et ingénieur électrique, et E.A. Bukhgaim, futur professeur de l’Institut, étaient les membres de ce comité.

Au congrès des ingénieurs électriciens et des télégraphistes, qui a eu lieu à Odessa (1897), il est devenu évident que l’ingénierie électrique des courants faibles avait révélé un grand nombre de problèmes qui méritaient une étude scientifique distincte. COMME. La démonstration de télégraphie sans fil de Popov au Congrès est devenue une argumentation lourde au nom d’une telle enquête et a suscité l’enthousiasme public et l’ovation debout.

Certaines stations privées de radio et de télégraphe ont accompli des besoins pratiques en communication à Odessa pendant la période de la Révolution et de la Guerre Civile.

En 1919, toutes ces rares stations furent réorganisées dans la station de radio et de télégraphe d’Odessa (ORTP dans la rue Sofievskaya), la première en Russie.

Les consultants scientifiques du laboratoire de radio étaient le professeur L.I. Mandelshtam et le lecteur N.D. Papalsky, les deux futurs académiciens de renommée mondiale.

En 1923 ORTP arrêté son fonctionnement indépendant. La même année dans le bâtiment de l’ancien télégraphique supérieur des cours de mécanique processus pédagogique a été renouvelé mais cette fois il a été nommé après l’ancien ministre ukrainien de l’Éducation Grinko et a été appelé plus fort courant École Electrotechnique d’Odessa (OHES).

Les diplômés de l’OHES ont obtenu leur qualification d’ingénieur au cours d’une formation de quatre ans. En 1925, à l’École Supérieure d’Électrotechnique, on a organisé le Département des Courants Faibles avec trois petits groupes de télégraphistes, de téléphonistes et d’opérateurs radio. Depuis lors, Odessa avait commencé à former des ingénieurs de la communication et les premiers diplômés officiels sont apparus en 1925.

Dans le cadre de la réforme de l’enseignement fourni à l’automne 1929 école supérieure électrotechnique d’Odessa est devenu le Département Electrotechnique de l’Institut Politéchnique d’Odessa (OPI).

L’année suivante, en accord avec la résolution du gouvernement de l’URSS (4/237 du 23 juillet 1930), le département électrotechnique a été désigné en Institut des ingénieurs en communication d’Odessa avec les premiers diplômés en 1931.

C.D. Yasinovskiy, doyen du département électrotechnique, a été nommé directeur de l’OCEI.

Deux bâtiments ont été attribués au nouvel établissement d’enseignement, c’est-à-dire la construction d’anciens cours de mécanique télégraphique (École Electrotechnique Supérieure) et d’un bâtiment scolaire de deux étages au 61, rue Komsomolskaya.

Au cours de la formation de l’Institut, de grands travaux ont été réalisés pour répondre aux besoins de l’Armée rouge, L’équipement de radio était conçu et produit sous la direction de 1931-année diplômé S.M. Plakhotnik, futur vice-ministre des communications de l’URSS et lauréat du prix d’Etat de l’URSS. Le vice-ministre de la Défense de l’URSS M.M. Tukhatchevskiy supervisa personnellement le travail.

S.M. Plakhotnik a été l’un des premiers scientifiques en Union Soviétique qui a conçu un téléviseur, son opération a été démontrée dans l’Opéra et le Théâtre du Ballet pour les participants du Congrès régional soviétique. Plus tard, il a présenté le maréchal de l’Union soviétique K.E. Voroshilov avec le modèle amélioré de la télévision en 1933 quand un anniversaire de l’Armée rouge a été célébré à Moscou.

En 1935-1937 la transmission de la télévision de distance d’Odessa à Moscou a été réalisée sous la direction de S.M. Plakhotnik pour la première fois en Union Soviétique.

En 1931-1937, des établissements d’enseignement de différents niveaux à Odessa (OICE, Collège technique des communications, École WST) ont formé un centre de communication.

Bon nombre de diplômés d’avant-guerre de l’Institut a été reconnu experts dans le domaine de l’électrocommunication. Parmi eux se trouvaient les Docteurs des Sciences Techniques, les Professeurs I.S. Honorovsky, G.Z. Aizenberg, A.N. Zingerenko, P.I. Yevdokimov et les lauréats du prix d’Etat V.F. Zhelezov, S.M. Plakhotnik, A.A. Bolshoy, N.N. Smiritsky, V. Shumeyko.

Depuis 1937 V.A. Nadezhdin, diplômé de l’Académie des communications militaires, avait dirigé l’Institut.

Quand la Grande Guerre patriotique a éclaté l’Institut a été dans la période de sa prospérité.

Depuis les premiers jours de guerre, un travail extrêmement intense a été lancé contre l’invasion fasciste. En quelque sorte, elle a été promue par des groupes dits “militaires” d’avant-guerre de diplômés de l’Institut dont la formation avait été accomplie selon des programmes spéciaux. En conséquence, l’Armée rouge a été renvoyée avec un nombre suffisant de commandants qualifiés pour les subdivisions de communication. Beaucoup d’entre eux sont devenus officiers supérieurs et généraux. Par exemple, le grade militaire de lieutenant-général a été décerné à l’année 1941-diplômé N.N. Smirnitsky. Après la guerre, il est devenu le lauréat du Prix d’Etat de l’URSS pour sa grande contribution au développement de la construction de machines. Certains diplômés en communication ont participé à des événements historiques d’une importance primordiale. Par exemple, le diplômé de 1941, F.T. Kanivchenko était au commandement du service de communication fonctionnant régulièrement pour le commandant suprême en chef à Téhéran et la Conférence internationale de Yalta, et le diplômé de 1934 A.G. Moldovanov était le chef de l’unité de radiocommunication, par lequel l’information a été transmise à Moscou et à Paris du lieu de signer des documents sur la remise inconditionnelle de l’Allemagne.

Mais tout cela s’est passé plus tard. Au début de la guerre, lorsque les futurs diplômés devaient présenter leurs projets de diplôme, ils se rendirent aux bureaux du Commissariat militaire pour participer à la guerre sans attendre leur diplôme. Un grand nombre de conférenciers et d’étudiants volontaires se sont joints aux divisions militaires qui patrouillaient dans leur ville natale.

En juillet 1941, l’Institut était activement préparé à l’évacuation. Dans les bâtiments de laboratoire équipés de stations de radio non transformées, de laboratoires télégraphiques et de centrale électrique diesel de fourniture d’électricité garantie, un Centre spécial de communication de l’Armée maritime y était organisé, ce qui jouerait un rôle très important dans la défense héroïque d’Odessa. En raison de la communication efficace opération Odessa a été laissé irréductible mais les bâtiments de laboratoire comme des unités militaires importantes ont été détruits. L’Institut a été évacué vers la ville de Guryev située sur la rive de la mer de Kaspian. Mais le manque de bâtiments nécessaires a causé un état impraticable pour l’Institut. Pour cette raison, l’Institut a été transféré à la ville de Tachkent. Institut des communications de Moscou avait déjà été là. Pour l’utilisation rationnelle des équipements de laboratoire et du personnel enseignant, les deux instituts ont été réunis en un seul.

V.A. Nadezhdin a été nommé directeur de l’Institut conjoint en Avril 1942. En été 1944 la décision de renouvellement d’Odessa Institut électrotechnique des ingénieurs de la communication a été admis.

V.A. Nadezhdin, ancien directeur de l’Institut, a pris de grands efforts pour une décision positive.

Les anciens et les nouveaux bâtiments de laboratoire de l’Institut d’avant-guerre avaient été absolument ruinés et ils ne pouvaient pas être restaurés.

Il y avait eu l’hôpital militaire allemand dans le bâtiment éducatif (à l’heure actuelle il est laboratoire bâtiment 1).

Le résultat de mesures organisationnelles extrêmement difficiles sur l’éviction de l’hôpital est devenu des bureaux de fabrication et des stands de laboratoire de production en Octobre 1944 lorsque les 60 premiers étudiants entrés dans l’Institut pour la première fois après la libération Odessa des envahisseurs fascistes.

Les étudiants vivaient et étudiaient dans les mêmes locaux. Demi-ruiné bâtiment de l’auberge de jeunesse dans la rue Manezhnaya a été temporairement occupé par les conférenciers retournés à l’Institut, et l’immeuble dans la rue Ostrovidov a été occupé par OMD Siège. Peu de temps après la guerre, le légendaire maréchal de la victoire G.K. Zhukov y travaillait. Il y a une plaque commémorative là sur le bâtiment.

La fin victorieuse de la guerre contre l’Allemagne hitlérienne ne pouvait pas amener les gens tués en arrière. Beaucoup de conférenciers et d’étudiants ont été perdus dans cette guerre. Mémorial Stella a été monté en face de l’édifice de l’Institut principal avec l’argent des étudiants et des employés comme leur obligation de mémorial.

Les étudiants soldats de première ligne ont apporté l’atmosphère de discipline et de responsabilité à la vie de l’institut. Il a aidé dans le processus éducatif dans le dur après-guerre temps et a influencé les prochaines générations d’étudiants.

En 1948, le lecteur I.P. Pishkin fut nommé chef de l’Institut.

En 1954 sous sa direction, l’un des premiers centres de télévision expérimentale de l’URSS a été créé avec des détails de radio capturés en utilisant, il a également servi les besoins de la ville d’Odessa.

Une grande attention a toujours été accordée à la formation physique des élèves. Il y avait beaucoup de records de sport obtenus à la fois en compétition individuelle et en équipe. Ancien officier-citerne B.D. Faktman était le président de la formation physique de tête dans la période d’après-guerre et en raison de ses grands efforts l’Institut a eu la grande renommée sportive.

Parallèlement au processus éducatif, le travail de recherche scientifique a également été relancé. Il convient de mentionner qu’en 1959, le terrain de formation scientifique de cinq hectares a été créé, et la SRW «Meteor», dirigée par A.I. Khachaturov, où de nombreux scientifiques remarquables de l’Académie ont commencé leurs activités scientifiques.

Les citoyens d’Odessa et de nombreux visiteurs de notre ville écoutent avec grand plaisir la musique d’I.O. Dunayevsky, qui est entendu d’Odessa qui sonne l’horloge, construit à l’Institut en 1959. Chimes sonnant est devenu le symbole original d’Odessa.

Le début du processus éducatif dans un nouveau bâtiment (septembre 1953) est devenu un événement très important dans la vie de l’Institut et, dans une large mesure, il est devenu son nouvel anniversaire. Là, dans le nouveau bâtiment, les étudiants qui sont entrés à l’Institut en 1954 avaient commencé leurs études et leur année d’obtention de diplôme est devenue la plus fructueuse dans l’histoire de l’Institut, ils ont donné 7 Médecins et 46 Candidats de Sciences Techniques. Ils sont devenus les lauréats du Prix d’Etat (I. Dezhurny, H. Shutko), l’USSR des lauréats du prix ministériel (A. Zhadan), le gagnant de la médaille d’or de l’URSS EAPE (A. Kogut).

L’Institut est fier de ses diplômés, tels que les lauréats du Prix Lénine A.A. Bolshoy, V.G. Popov, N.F. Lukonin, L.M. Kosoy; Les lauréats du Prix d’Etat C.M. Plakhotnik, V.I. Korol, B.N. Timofeyev, A.I. Romanov.

En 1953, le Département de la Correspondance a été organisé à l’Institut, puis en 1956 le Département du Temps Partiel, en 1962 ECC dans la ville de Kishinev et en 1967 le Département de Correspondance de Kiev qui est devenu la base pour l’Institut de Communications de la création de Kiev. Depuis 1965, l’Institut a mis en place le Conseil Scientifique pour les thèses Candidat présentant dans les spécialités suivantes: “Théorie, systèmes et dispositifs pour la transmission de l’information dans les canaux de communication”. Depuis ce temps, 151 thèses ont été présentées.

En 1967, l’Institut a été nommé d’après A.S. Popov conformément à la Résolution du Conseil des ministres de l’URSS. En 1980, pour la formation réussie des ingénieurs de communication et des recherches scientifiques en développement de l’Institut a été décerné avec le Diplôme d’honneur officiel de l’Etat par le Présidium ukrainien du Soviet suprême.

En 1966-1981 Docteur en sciences techniques, le professeur Boris P. Kutasin était à la tête de l’Institut. De 1981 à 2001, l’Institut, puis l’Académie, était dirigé par Ivan P. Panfilov. En 2001 Docteur en Sciences Techniques, le Professeur Piotr P. Vorobiyenko a été élu Recteur d’Odessa National A.S. Popov Académie des télécommunications.

La Division Internationale (ID) de l’Académie a été fondée sur la base de l’Institut Electrotechnique de Communications d’Odesa O.S. Popov. Le bureau du doyen pour les étrangers en 1993. Il a été fait pour développer des liens internationaux et d’organiser l’éducation des citoyens étrangers. (La commande № 01-05-76 dd 07.07.93).

Le travail de l’ID est réalisé par le Chef de la division, le spécialiste des ressources et l’assistant de laboratoire). ID est directement subordonné au vice-recteur des relations internationales. Actuellement Sokolnitska L.A. (le chef de l’ID), Golotenko V.A (le spécialiste des ressources) et Belova S.I. (l’assistant de laboratoire) travaillent à l’ID.

ID collabore avec les principaux départements de l’Académie et les chaires appropriées, où les étrangers étudient ainsi qu’avec la Chaire des langues étrangères.

Les principales tâches à réaliser par le biais de l’ID sont les suivantes:

  • Établir des liens, préparer et conclure les accords de coopération avec les établissements d’enseignement supérieur étrangers, les entreprises et les organisations, ainsi que le contrôle de leur mise en œuvre;
  • Participer à l’organisation et à la conduite des conférences internationales scientifiques et techniques, scientifiques-méthodologiques, symposiums, expositions, etc .;
  • Préparation et organisation des délégations étrangères de réception et d’accueil, ainsi que de représentants d’établissements étrangers;
  • La correspondance avec les partenaires étrangers dans tous les aspects de l’activité internationale;
  • L’organisation du personnel de l’Académie et des étudiants étrangers voyages d’affaires;
  • L’organisation des étudiants étrangers et postuniversitaires pédagogiques et pédagogiques processus; Les attirer à l’étude; Envoyer des invitations; Accueil et accueil des étudiants étrangers; Les contrats de formation; Placement dans des foyers; Le rapport de situation des étudiants étrangers et sa préparation; Passeports et visas; Activité publicitaire-informationnelle; Validation et légalisation des diplômes, etc.
  • Traductions pendant les négociations, symposiums internationaux, conférences, séminaires, etc.