UNIVERSITE MINIERE NATIONALE D’UKRAINE-DNEPROPETROVSK

Le 16 juin 2009, l’Université Nationale des Mines – la première institution d’enseignement minier de notre pays – a célébré son 110e anniversaire. L’histoire de l’Université reflète non seulement le développement économique d’une grande région méridionale de l’État, le progrès scientifique et technique, mais aussi sa vie publique, politique et culturelle. On peut trouver un établissement d’enseignement supérieur similaire en termes de diversité des profils et de qualité des spécialistes de la formation pour l’économie nationale, du potentiel scientifique des professeurs et de la richesse des traditions. Mais il n’y a pas beaucoup d’institutions dans ce pays, et le potentiel scientifique et de cadres a jeté les bases de plus de deux dizaines d’établissements d’enseignement et d’instituts de recherche scientifique. Parmi ceux-ci se trouvent Dnipropetrovsk Institut de chimie et de technologie (1930), Institut métallurgique de Dnipropetrovsk (1930), Institut minier et métallurgique du Caucase du Nord (1931), Institut de chimie de recherche scientifique nommé Melikishvilli à Tbilissi (1929), Moscow Welding Institute 1925), l’Institut Technologique de l’Industrie des Tubes (1929), l’Institut de Chimie Physique nommé d’après Pisarzhevskiy à Kiev (1927), et d’autres. Pour couronner le tout, cette institution est devenue la première institution d’enseignement supérieur dans toute la région de Katerinoslav.

La cérémonie de l’inauguration du Collège Supérieur des Mines de Katerinoslav (KHMC) a eu lieu le 12 octobre 1899. Au début, le Collège Supérieur des Mines possédait deux départements – miniers et d’usine, mais leurs programmes scolaires différaient légèrement (seulement en nombre d’heures dans certaines disciplines ).

Le programme d’études selon le «Statut de KHMC» prévoyait 23 disciplines: l’étude de Dieu, les mathématiques supérieures, la mécanique analytique, la mécanique de construction, la mécanique appliquée, la mécanique de mine-usine, la physique, la chimie, la mécanique électrique, la minéralogie, la géologie et la science sur les dépôts, l’exploitation minière art, le minerai et le charbon dressing, d’arpentage, de la métallurgie, de la technologie des métaux, le dessin et la géométrie du dessin, de la comptabilité et de l’économie des mines usine, traductions techniques de l’allemand et le français, les premiers secours à des accidents. Le processus de formation a été dispensé par 13 enseignants.

Au tout début, on a fondé une bibliothèque à deux départements, un musée minéralogique, des laboratoires chimiques, mécaniques et de sonde, des armoires dans chaque discipline. Néanmoins, le Collège a eu beaucoup de problèmes pendant longtemps. Dix ans après l’établissement de la KHMC, il n’y avait que neuf enseignants et une fuite de cadres stable s’est produite. Cela a rendu urgent d’égaler l’École technique en droits avec les établissements d’enseignement supérieur et de le transformer en Institut minier de Katerinoslav. Le 19 juin 1912, l’organe législatif de l’État a adopté un projet de loi sur la restructuration de la KHMC dans l’Institut minier depuis le 1er juillet. À cette époque, il y avait des scientifiques exceptionnels, principalement des diplômés de l’Institut minier de Saint-Pétersbourg. Ce sont Y. Grdina, V. Guskov, S. Zaborovskiy, L. Ivanov, N. Lebedev, P. Leontovskiy, V. Makovskiy, L. Pisarzhevskiy, M. Protodiakonov, P. Rubin, A. Terpigorev, M. Fedorov, S. Sharbe.

Les publications d’ouvrages scientifiques dans des revues techniques périodiques, des monographies, des livres d’étude, des atlas témoignent du haut potentiel scientifique de l’établissement d’enseignement. Le KHMC a systématiquement édité «Nouvelles du Collège Supérieur d’Enseignement Katerinoslav» depuis 1905. Jusqu’en 1917, 23 recueils de «Nouvelles» ont été édités, qui ont publié environ 500 ouvrages scientifiques, dont des monographies et des livres d’étude. Dans la période de la formation de l’établissement d’enseignement il y avait établi des écoles scientifiques et des directions: Ya. Grdina est devenu l’un des fondateurs de la cybernétique, A. Terpigorev et V. Protodiakonov – l’école de l’exploitation minière, V. Guskov – pansement minéral, Leontovskiy – l’école d’arpentage, la géodésie et la géométrie des dépôts, M. Lebedev – géologie et stratigraphie de Donbass, P. Rubin – chimie de la métallurgie et du coke, L. Pisarzhevskiy – chimie des électrons.

En 1918 l’Institut minier de Katerinoslav a ouvert deux nouveaux départements: l’arpentage (fermé en 1921) et la prospection géologique, et a obtenu le droit d’attribuer le degré scientifique par la défense publique de la dissertation scientifique. En 1921 il a été créé la Faculté de Mécanique avec deux départements: Mines-Usine et Génie Electrique. La mise en œuvre de nouvelles spécialités a été dictée par le développement de l’industrie. En outre, une faculté de travail a été ouverte.

Depuis 1930, l’Institut minier a commencé à former des spécialistes uniquement pour l’industrie minière et les travaux de prospection géologique. En 1932, il y avait des facultés établies au lieu des départements: Mines, Génie Electrique, Géologie-Arpentage.

En 1920-1930, le processus de formation des écoles scientifiques a été poursuivi. Bien que pendant le 30 ème Institut minier de Dnipropetrovsk a perdu une partie importante de son personnel cadre (environ 30 personnes, dont il y avait des professeurs exceptionnels) en raison de répressions politiques.

La Grande Guerre patriotique en 1941-1945 a recruté au front environ 300 enseignants, membres du personnel, étudiants seulement sur ses premiers jours. L’institut évacué à Sverdlovsk et Karaganda, a apporté une partie importante de son matériel et le personnel scientifique pour l’Institut minier de Sverdlovsk et le Filial de l’Institut minier de Moscou, qui à cette époque était venu à Karaganda aussi. Une grande partie du personnel enseignant de l’Institut minier de Dnipropetrovsk a occupé des postes d’ingénieur dans des entreprises minières des Oural et des républiques d’Asie centrale.

L’activité de l’Institut a été renouvelée en 1943, d’abord à Karaganda puis à Dnipropetrovsk. Des installations et des laboratoires détruits ont été reconstruits. Ceux qui ont survécu revenaient du front. En 1951/1952 année universitaire il avait été complètement renouvelé tous les bâtiments de l’Institut, mis en service une gamme ennuyeuse étude expérimentale, des laboratoires, des dortoirs. En 1951, il a été créé la Faculté de Construction de Mines. Les élaborations scientifiques du personnel enseignant de l’Institut, les projets de diplôme d’étudiant de cette période ont été subordonnés aux problèmes de renouvellement des bassins de Donetsk, Kryvyi Rig et Nikopol-Marganets. Le 21 novembre 1949, l’Institut minier de Dnipropetrovsk a reçu l’Ordre de la bannière rouge du travail et plusieurs membres du personnel ont reçu les plus hautes distinctions gouvernementales (26 ordres et 17 médailles) pour leurs réalisations scientifiques et la réussite de la formation des ingénieurs et du personnel technique pour l’économie nationale.

À l’occasion du cinquantième anniversaire, l’Institut comptait 165 professeurs, professeurs et professeurs associés, 34 départements, 22 laboratoires, 25 armoires, un musée géologique, une bibliothèque, une gamme d’études expérimentales et des ateliers expérimentaux. A 4 facultés, il a étudié 1942 élèves par 9 spécialités.

Dans le 60 ème édifice d’éducation et de laboratoire, trois dortoirs à plusieurs étages pour étudiants et étudiants de troisième cycle, des ateliers de production éducative, un bâtiment sportif, des installations d’étude expérimentale et géodésique dans le village d’Orlovschina ont été mis en service.

En 1970, à l’Institut minier de Dnipropetrovsk, il y avait 474 enseignants, dont 34 professeurs. Le montant des ingénieurs diplômés égalé 1200 personnes. Le nombre de spécialistes préparés par l’enseignement à plein temps était en augmentation, mais les formulaires d’études à temps partiel et extra-muros ont également fonctionné.

En mai 1993, selon les résultats de l’État d’accréditation de l’Institut minier de Dnipropetrovsk a obtenu le statut d’un niveau d’accréditation IV-niveau autonome de l’enseignement supérieur et le nom de l’Académie nationale des mines d’Ukraine. En 1997, le Président de l’Ukraine a publié un décret pour attribuer à l’Académie le statut national. En février 2002, l’institution a été restructurée à l’Université minière nationale. Aujourd’hui, il est l’un des principaux établissements d’enseignement supérieur du pays dans la prospection géologique et les champs miniers. Les diplômés universitaires possèdent les connaissances en technologies informatiques modernes, et sont capables de résoudre des problèmes complexes de l’industrie, l’économie et le développement du droit.

A l’Université, il y a 53 départements (dont 27 sont majoritaires) réunis dans 9 facultés d’enseignement à temps plein, l’Institut d’enseignement extra-scolaire et à distance, les cours de troisième cycle et de doctorat, l’Institut interprofessionnel de formation continue, l’Unité scientifique et de recherche , Centre linguistique ukraino-américain, Centre linguistique, Centre culturel ukrainien allemand, Centre ukrainien-espagnol-latino-américain, Centre de coopération ukraino-polonaise, Centre de gestion de l’énergie, Centre de la science et de la technologie de la protection de l’information de Prydniprovsk, Lycée latino-américain, Collège Marganets, école technique de Pavlograd, école technique de transport routier.

A l’Université il y a 12000 étudiants, étudiants diplômés et doctorants dans 27 spécialités modernes. Le montant autorisé de l’admission des étudiants pour entrer à l’Université est de 1400 étudiants. Le processus académique est fourni par 600 enseignants dont plus de 100 Docteurs en sciences, professeurs et 350 Candidats à la Science, professeurs associés. Une haute qualité de l’éducation est garantie en raison de l’infrastructure développée de l’Université (zone générale des constructions et des bâtiments est 126049 mètres carrés estimé à 29,8 millions de dollars), base informatique moderne (plus de 1000 ordinateurs modernes) des réseaux informatiques locaux et mondiaux, des fonds de bibliothèque avec plus d’un million de volumes, matériel solide et base de laboratoire technique, les nouvelles technologies de l’éducation.

Plus de 100 ans d’existence universitaire, plus de 56 000 spécialistes hautement qualifiés ont été préparés, plus de 500 monographies et 250 livres d’étude largement connus au-delà de l’Ukraine ont été publiés. Il a été formé environ 150 Docteurs de la science et plus de 1750 Candidats de la science. Les scientifiques universitaires sont les auteurs de plus de 2600 inventions dans les pays étrangers, où ils ont obtenu plus de 300 brevets. Au cours de la dernière fois 4 élaborations fondamentales des scientifiques de l’Université ont été reconnus comme des découvertes scientifiques.

Le Département des Relations Internationales (DIR) est une division structurelle distincte de l’Établissement Supérieur d’Etat «Université nationale minière». L’objectif principal du Département est de garantir l’efficacité de l’activité internationale de l’Université, la collaboration mutuelle et la tâche spécifique avec les établissements d’enseignement et de recherche dans les différents pays, la création et le développement des relations à long terme avec les partenaires étrangers sur la base de la parité et l’intérêt mutuel, Des ressources intellectuelles, le développement de la mobilité universitaire et le renforcement des relations interculturelles et commerciales.

Principales directions de l’activité DIR:

  • Propositions de planification et de développement pour le développement des relations internationales à l’université;
  • Établir des relations académiques, scientifiques et techniques, et si nécessaire, monétaires et financières avec des partenaires étrangers;
  • Organisation d’échanges universitaires pour étudiants universitaires, chercheurs et professionnels et participation à des symposiums internationaux, conférences, etc.
  • Organisation de négociations internationales et de réunions d’affaires;
  • Coordination des travaux et rapports des divisions universitaires subordonnées au Vice-Recteur des relations internationales;
  • Contrôle des travaux en cours sur les projets internationaux réalisés dans l’Université;
  • Participation Université dans les projets et programmes internationaux, contrôle les travaux en cours sur les projets internationaux réalisés par l’Université;
  • Planifier les plans en perspective de l’activité de DIR;
  • Coordination du travail avec les partenaires étrangers et participation au développement des relations avec les partenaires étrangers;
  • Assurer les relations avec les services de coopération internationale de la ville, la région, d’autres institutions publiques et privées et les universités en Ukraine et dans d’autres pays;

Gestion dans le domaine de l’établissement de bureaux d’entreprises étrangères, organisations et autres institutions associées aux activités internationales de l’Université.